Un vénérable prunier, greffe en automne.

Un vénérable prunier, greffe en automne.

Suite du feuilleton…

Après un passage le 25 août dernier pour évaluer la situation, il nous est apparu évident qu’il fallait greffer un jeune prunier franc existant avec des greffons de Reine Claude Dorée, prélevés directement chez le voisin. Il s’agit probablement d’un rejet de racine du vieux sujet en proie aux champignons et à l’avenir incertain, mais la proximité du prunier du voisin peut laisser supposer que le jeune arbre est issu d’un noyau.

Profitant de la tenue de l’atelier de taille aux Crozes Bas, Jacky est retourné chez Mireille Faraut pour greffer cet arbre. 

Premièrement, récupération des greffons : l’été très sec n’a pas permis à l’arbre du voisin de faire de jolies pousses à part quelques centimètres maigrelets ! Heureusement, une branche basse avait été taillée, sans doute à l’automne dernier, et l’arbre a fait des pousses plus jolies à l’endroit de la cicatrisation, suffisamment vigoureuses pour les utiliser comme greffons.

Vu la configuration du porte greffe, Jacky optait pour lui laisser trois branches charpentières bien disposées et pratiquait une greffe en fente double sur la plus grosse branche et une greffe en fente simple sur les deux autres. Un rameau de passiflore disposé au dessus des greffes devrait dissuader les oiseaux de passage de se poser dessus.

Les propriétaires du lieu ne devraient revenir qu’en avril et nous communiquer le résultat. 

A suivre, donc…

Jacky Brard et Patrick Maurin

Laisser un commentaire