Jus de pommes, jus de poires…

Jus de pommes, jus de poires…
Le pressage (ou pressurage) de pommes ou de poires pour faire du jus ou du cidre peut paraître facile lorsqu’il s’agit de produire quelques décilitres voués à une consommation instantanée. Il nécessite toutefois une certaine organisation dès qu’on se lance dans une production plus importante, destinée à être conservée. 
Le nombre des participants favorisera la bonne humeur et l’énergie nécessaires lorsqu’on utilise un équipement traditionnel non motorisé. Cela donne l’occasion d’organiser des moments conviviaux, à l’instar des journées laborieuses, mais festives, où l’on faisait le cochon…

Matériel nécessaire

  • Broyeur (fouloir) 
  • Pressoir 
  • Ustensiles : entonnoir, spatule, pelle alimentaire à main, couteaux, bouteilles, bouchons, seaux, bassines alimentaires. 
  • Etiquettes.

La proximité d’un point d’eau facilitera le rinçage des fruits et des ustensiles. 

Etapes

  • Lavage
  • Broyage
  • Pressurage ou pressage
  • Embouteillage
  • Pasteurisation
  • Etiquetage

Il ne faut pas perdre trop de temps au cours de ces opérations car le jus peut s’oxyder assez rapidement.

Variétés lozériennes à jus

Cette activité se faisant à l’automne, il sera opportun d’utiliser des variétés de pommes, ou de poires, bien mûres à cette période. Il est souvent préférable de mélanger au moins deux variétés pour obtenir un très bon jus. Certains rajoutent, avec un certain succès gustatif, quelques coings.

Valorisation des déchets :

Le marc peut être récupéré pour être composté, disposé à terre sur un sol préparé pour obtenir des portes greffes francs issus des nombreux pépins qui le composent. Quelques tas disséminés seront très appréciés des oiseaux, merles principalement, au cours de l’hiver.

Voir plus

Laisser un commentaire